Au commencement...

Publié le par Arkalys

Au commencement, il y eut le Verbe...ou plutôt la phrase, celle de mon prof' de géo, qui au cours d'une réunion d'information sur les poursuites d'études potentielles après la deuxième année de licence, nous a dit qu'on pouvait partir...au Québec !

Enfin une destination qui m'attirait ! Non pas que j'étais définitivement récalcitrant à l'Ecosse ou à Alicante, mais faire un an tout en anglais avec mon niveau non merci...quant à l'espagnol, l'italien ou le danois, je le parle aussi bien qu'un papou muet amputé de la langue ! Alors que le Québec...mis à part l'accent à la Céline Dion, ça m'effraie pas !

C'est ainsi que je suis rentré, ce fameux mardi soir, tout guilleret, et que j'ai annoncé à mes parents "Dans deux ans, j'vais au Québec". Moi qui, pantouflard au possible rechigne à quitter Mulhouse, je vous explique pas les yeux qu'ils ont fait ! Mais après quelques explications, ils étaient d'accord.

Ces quelques explications, vous y avez droit vous aussi, vous qui commencez à lire mes états d'âme, et qui, peut-être, un jour, suivrez mes péripéties outre-atlantique.

drapeau-300.jpg


Qu'est ce que je vais faire au Québec ?

Je pars pour faire ma première année de Master (Non, c'est pas l'utilitaire Renault mais le diplôme) d'Histoire. Cette année sera validée à l'UHA, mais se passera à l'Université de Montréal.

Pourquoi au Québec et pas ailleurs ? Et pourquoi pas à Mulhouse ?


Parce qu'on nous donne la possibilité de partir, et que ça concorde avec mes projets d'études. Je m'explique. Je compte faire un Master d'Histoire moderne, cette période qui court des Grandes découvertes à la Révolution française, et que certains pensaient vide d'évènements. Eh bien non, y'a des choses à étudier pendant cette période, et j'aime bien l'histoire de la colonisation des Amériques. Partons donc au Québec pour étudier cette colonisation. Quoi exactement ? Je sais pas encore : rapports entre Français et Anglais, entre Européens et indigènes, religion et conversions...à voir plus tard, cela ! Et puis...je m'éclate bien à Mulhouse, j'aime bien mes parents et ça me dérange pas de vivre chez eux. Mais les échanges universitaires sont un moyen de découvrir le monde, de profiter d'une expérience qu'il serait difficile de vivre autrement !
Mais pourquoi devoir aller sur place, me direz-vous ? Pourquoi tu restes pas à Mulhouse et tu lis pas plein de bouquins sur le sujet ? Eh bien c'est simple. En Master, fini les bêtes bachotages dans les bouquins et les simples recrachages de cours. On commence les recherches, et qui dit recherches dit sources...et les sources, faut les chercher où elles sont ! Vous risquez pas de trouver des études de la christianisation des Papous d'Océanie à Mulhouse, ville continentale et extrêmement loin de la Papouasie s'il en est, ville de plus qui était peu en contact avec les entreprises maritimes. Bah pour les Amérindiens, c'est pareil ! Pas de sources à Mulhouse !

 

Un an ? Je croyais que c'était sur deux ans, le Master...


Oui, c'est bien en deux ans, le Master ! Mais, déjà, on ne peut partir qu'un an...et au delà de ça, en un an, les recherches sont censées êtres faites ! La deuxième année consistera en la rédaction du mémoire et quelques séminaires, mais, à priori, plus de recherches. Un an, c'est donc suffisant ! Et puis j'veux pas me nourrir de poutine et de sirop d'érable toute ma vie !

Je pars quand ?


Tout dépend...si vous lisez cet article durant l'année 2008 - 2009, je suis déjà parti. A l'heure où j'écris, on est en mai 2007, je commence à me renseigner, j'organise tout doucement un voyage probable mais pas certain, je me pose des questions, je réfléchis à ce que je demanderai au gentil monsieur des relations internationales de la fac, je flippe, je cogite, je me prépare psychologiquement à bouffer de la poutine et des pancakes au sirop d'érable pendant un an, et à porter 15 couches de vêtements pour pas mourir de froid en hiver...Le départ est prévu pour l'année universitaire québécoise 2008 - 2009 !


Pourquoi créer un blog dès aujourd'hui, alors que je pars dans plus d'un an ?

Oui, c'est vrai, je suis loin d'être parti ! Mais, à travers le blog, j'entends partager l'expérience du voyage dès le début de son organisation. Du coup, en cette période de révision, au lieu d'être plongé dans mes cours, je commence à créer le blog, où je vous ferai part non seulement de ma vie sur place, mais aussi de ma préparation du voyage ! Considérez le blog en deux chapitres, "l'Avant" et "le Pendant"...et bienvenue dans "l'Avant" !

 

Publié dans Préparation du voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article